Straformation.fr Strasbourg

SST (Sauveteur Secouriste du Travail)

But de la formation :

Etre capable de :
  • Situer le sauvetage secourisme du travail dans la santé et la sécurité du travail.
  • Faire alerter ou alerter.
  • Utiliser le défibrillateur (DSA ou DAE).
  • Prévenir.
  • Protéger.
  • Informer.
  • Secourir.
  • Examiner.
     

Durée :

14 heures

Public concerné :

Tout public.

Pré-requis :

La formation sera adaptée à votre niveau. 

Programme :

Conforme au programme élaboré par l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité)
 
1. Le Sauvetage-Secourisme du Travail (SST)
  • Les principaux indicateurs de santé au travail.
  • Présentation du programme.
  • Intérêt de la prévention des risques professionnels.
  • Le cadre juridique de l'intervention du SST.
  • La notion de Sauveteur Secouriste du Travail (SST)?
 
2. Rechercher les dangers persistants pour protéger
  • Rendre le SST capable de « Protéger ».
  • Formation générale à la prévention.
  • Identifier les dangers dans la situation concernée.
  • Connaître l'alerte aux populations.
  • Identifier les dangers dans la situation concernée.
  • Reconnaître, sans s’exposer lui-même, les dangers éventuels qui menacent la victime de l’accident et/ou son environnement.
  • Repérer les personnes qui pourraient être exposées aux dangers identifiés.
  • Dégagement d’urgence par traction de la victime au sol.
  • Supprimer ou isoler le danger ou soustraire la victime de la zone dangereuse sans s’exposer lui-même.
  • Définir les actions à réaliser permettant la suppression éventuelle du (des) danger(s) identifié(s).
  • En cas d’impossibilité de suppression ou d’isolement du (des) danger(s) identifié(s), reconnaître les situations non dangereuses dans lesquelles on pourra dégager la victime.
 
3. De « Protéger » à « Prévenir »
  • Repérer des dangers dans une situation de travail.
  • Observer l'environnement et identifier les dangers supposés dans la situation de travail concernée.
  • Mettre en œuvre les actions de prévention ou de protection définies précédemment.
  • Supprimer ou isoler des dangers, dans la limite de son champ de compétence, de son autonomie et dans le respect de l'organisation de l'entreprise et des procédures spécifiques fixées en matière de prévention.
  • Repérer les personnes qui pourraient être exposées aux dangers identifiés.
  • Définir les actions de prévention ou de protection à réaliser permettant la suppression éventuelle du (des) danger(s) identifié(s).
 
4. Examiner la victime et Faire Alerter
  • Examiner la(les) victime(s) avant et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir.
  • De faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise.
 
5. De "Faire Alerter" à "Informer"
  • Rendre compte sur les dangers identifiés (ou sur les situations dangereuses repérées) et sur les actions éventuellement mises en œuvre à son responsable hiérarchique et/ou le(s) personne(s) chargée(s) de prévention dans l’entreprise.
 
6. Secourir
Effectuer l’action appropriée à l’état de la (des) victime(s) :
  • La victime saigne abondamment.
  • La victime s’étouffe.
  • La victime répond, elle se plaint de sensations pénibles et/ou présente des signes anormaux.
  • La victime répond, elle se plaint de brûlures.
  • La victime répond, elle se plaint d'une douleur qui empêche certains mouvements.
  • La victime répond, elle se plaint d'une plaie qui ne saigne pas abondamment.
  • La victime ne répond pas, elle respire.
  • La victime ne répond pas, elle ne respire pas.
 
7. Situations inhérentes aux risques spécifiques
 
On appelle risque spécifique, tout risque qui nécessite, de la part du SST, une conduite à tenir complémentaire ou différente de celle enseignée dans sa formation de base. L’avis du médecin du travail dans ce domaine est particulièrement important.
 
  • Risques spécifiques : par exemple : hyperbarie, désamiantage, acide fluorhydrique, acide cyanhydrique, …
 
  • Conduites particulières à tenir : par exemple : pose du garrot sur un chantier de désamiantage, oxygénothérapie, antidote en accompagnement, utilisation de techniques d'intervention et de matériels spécifiques.
 
8.Utilisation du défibrillateur (DSA : Défibrillateur Semi-Automatique ou DAE : Défibrillateur Automatisé Externe)
 
Théorie
  • La réanimation cardio-respiratoire.
  • La défibrillation semi-automatique ou Automatisé externe.
  • L'arrêt cardio-respiratoire.
  • La chaîne de suivie.
  • Le défibrillateur.
Pratique
  • Procédure opérationnelle d'utilisation du DSA ou du DAE.
  • Cas concrets.
  • Conditions d'utilisation (sécurité).
  • Recueil et transmissions de données.

à savoir :

 

Toutes nos formations sont sur mesure, planifiées à la demande, modulables en fonction du besoin et du budget.

 

Vous ne trouvez pas ?

Nous mettons notre catalogue de formation à jour, si vous ne trouvez pas la formation que vous désirez n'hésitez pas à nous contacter.

 

REMISES SUR LE GROUPE !

 

Nombre de stagiaires  De 1 à 2 De 3 à 9
Tarif horaire HT   Nous contacter 29 € HT / h

 

A partir du 3ème membre inscrit de votre entreprise à cette formation !* 

*Offre non cumulable avec d’autres offres promotionnelles.

Pour plus d’informations, contactez notre centre au 09 81 22 79 07.